Comment élaborer ou mettre à jour des lignes directrices en matière de 3e âge et assurer leur bonne mise en œuvre ?

1. Lancement

Au début du processus, les personnes ayant amorcé l’élaboration ou le renouvellement des lignes directrices créent une équipe de projet. Il s’agit de répartir les tâches et de définir les responsabilités ainsi que le rôle de la/des commune(s). L’objectif est formulé de façon à présenter clairement la politique du 3e âge comme une tâche transversale qui concerne tous les départements de la commune.

En savoir plus
2. État des lieux

L’équipe de projet évalue la politique actuelle de la commune en matière de 3e âge ainsi que l’adéquation de ses infrastructures avec les besoins des personnes âgées. La situation de la commune est mise en parallèle avec les tendances sociales générales et les prévisions démographiques pour les prochaines décennies.

En savoir plus
3. Objectifs et mesures

Durant cette phase centrale, l’équipe de projet formule les objectifs et mesures en se basant sur les résultats de l’état des lieux, et planifie leur mise en œuvre dans un horizon temporel donné (5-10 ans). Les ressources nécessaires et les responsabilités correspondantes sont ensuite définies.

En savoir plus
4. Élaboration des lignes directrices

Les résultats de ces trois premières étapes sont consignés dans les lignes directrices. L’orientation de la politique communale en matière de 3e âge est ainsi clarifiée et peut être consultée par tout un chacun.

En savoir plus
5. Mise en œuvre des mesures

La mise en œuvre constitue la plus longue étape du processus. Les mesures définies sont concrétisées selon leur priorité temporelle. On vérifie régulièrement que la mise en œuvre se déroule comme prévu en matière de délais et de ressources disponibles. Les parties prenantes et le grand public sont informés des objectifs atteints.

En savoir plus
6. Évaluation

Les évaluations périodiques et l’évaluation finale permettent d’analyser de manière critique les succès et obstacles rencontrés tout au long du processus. Les enseignements qui en découlent permettent d’optimiser le processus lors du cycle suivant, à savoir la mise à jour des lignes directrices.

En savoir plus